skip to Main Content

Cuiseaux, son patrimoine architectural

La ville qui entra dans le Duché de Bourgogne en 1284, ne devenant française qu’en 1482, fut florissante au Moyen-Âge. Place forte ceinturée de remparts, Cuiseaux fut maintes fois assiégée et pillée par ses voisins franc-comtois, mais a su protéger au cours des siècles la majeure partie de son patrimoine en conservant les bases médiévales. Son bâti s’échelonne du XVI au XXe siècle, ce qui lui valut d’être inscrite à l’inventaire des sites pittoresques du département de Saône et Loire en novembre 1984. Arcades, fontaines et maisons Renaissance sont particulièrement remarquables.

On découvrira en priorité :

Les monuments classés où à l’inventaire du patrimoine : la Porte du Verger et les Remparts (XIIe siècle), la chapelle du cimetière (début XVe), l’hôtel Nayme Des Oriolles (XVIIIe).

Mais aussi le château des princes d’Orange et ses caves voutées, l’ancien hôpital (XVIIIe), l’église Saint Thomas de Cantorbéry possédant des stalles magnifiques du début XVIe et de nombreuses statues classées (XV et XVIe), la place Puvis de Chavannes avec ses arcades et l’hôtel Puvis de Chavannes (XVIIIe), de nombreuses maisons renaissances, les bassins, lavoir, fontaines…

La place Puvis de Chavannes est bordée d’arcades et d’ hôtels particuliers dont celui de la famille du peintre Pierre Puvis de Chavannes (1824-1898)

Le château des princes d’Orange : des seigneurs de haut lignage ont possédé le fief, entre autres de 1382 à 1633 les Chalon-Arlay et les Orange Nassau, princes d’Orange.

Les Remparts et la Porte du Verger
L'Ancien Hôpital 
La Place Puvis de Chavannes
Les Arcardes
Le Château des Princes d'Orange
La Galerie des Princes d'Orange

Plaque d’Edouard Vuillard (1868-1940)
Cuiseaux est la ville natale du peintre

Back To Top